dijous, 8 d’octubre de 2009

L'ombre où j'ai joué


"Toute ombre qui enveloppe notre corps est celle de la scène qui ne passe jamais à la vision puisqu'il s'agit de la scène qui est à notre source.
Nous ne pouvions ni entendre ni voir ceux qui nous faisaient, ni ce qui nous faisait, ni comment cela sa faisait, avant que nous fussions. Il se trouve que les hommes oublient qu'ils ne sont pas avant d'être.
Mais nous mentons: nous croyons toujours que nous avons entendu quelque chose dans l'ombre, avant d'être sujets à l'air atmosphérique, avant que nos yeux se soient ouverts à la clarté du soleil.
Nous nous sommes construits dans l'ombre. Passivement dans l'ombre. Nous sommes les fruits de l'oreille sans paupières de l'ombre."


(Les Ombres errantes, Pascal Quignard)
(Imatge: Ous del volcà Teide, Tenerife, 2005)